Cosmétiques maison, jeu de rôle, métal, cuisine, lecture, culture japonaise, monde des geishas, couture, etc. Et pas de prise de tête si possible ^_^

23 août 2021

Gordes, un week-end en amoureux (22 et 23 mai 2021)

Ca fait quelques mois que je dois faire cet article (la procrastination, c'est mal), et je tenais vraiment à ce qu'il voit le jour, pour plusieurs raisons.
Premièrement parce que c'est le week-end en amoureux que m'a offert mon homme, et que cette attention m'a beaucoup touchée.
Ensuite, parce que les lieux que nous avons visiter étaient vraiment ravissants, et qu'ils ne sont pas à l'autre bout du monde.
Enfin parce que j'aime partager sur ce blog, aussi ^^

Gordes est un village perché en hauteur, dans le départment du Vaucluse. 
Pour les curieux, qui veulent en apprendre davantage, Wikipédia a un article, et la commune elle-même aussi. Je vous encourage à visiter le site de la commune, déjà parce que les photos sont belles et rendent davantage honneur que les miennes (d'autant qu'il faisait gris et que c'est pris d'un smartphone ^^")

Quelques photos du village lui-même et de l'intérieur de certains bâtiments, que nous avons visités à notre arrivée.
Gordes est un village vraiment typique, petit mais au charme indéniable avec ses caractéristiques médiévales encore très marquées.

IMG20210522142013

IMG20210522142209

IMG20210522142453

IMG20210522142616

IMG20210522142625

IMG20210522142658

IMG20210522142811

IMG20210522143029

IMG20210522143143

IMG20210522143158

IMG20210522143211

IMG20210522143231

IMG20210522143238

IMG20210522143606

IMG20210522143738

IMG20210522143741

IMG20210522143904

IMG20210522143924

IMG20210522143931

IMG20210522144907

Dans le village, nous n'avons pu visiter que l'église. Elle est en cours de rénovation, néanmoins elle est accueillante et jolie, malgré les dégâts du temps encore visibles.

IMG20210522140809

IMG20210522141117

IMG20210522141208

IMG20210522141255

IMG20210522141350

IMG20210522141353

IMG20210522141417

IMG20210522141451

IMG20210522141725

Ensuite, mon Troll charmant adoré m'a fait la surprise de m'emmener à la jolie abbaye de Sénanques.
Ici, un article détaillé de Wikipédia, et la page officielle de l'abbaye.
N'hésitez pas à aller lorsque le lavandin est en fleur, car ses champs de lavandin est une des marques de fabrique de cette abbaye.
Si vous y passez, comme nous, à un autre moment, profitez au moins de la visite guidée de l'intérieur, ça vaut le coup d'oeil. L'ambiance y est reposante et sereine, un moment suspendu...

IMG20210522151414

IMG20210522152138

IMG20210522152202

IMG20210522155027

IMG20210522155836

IMG20210522155911

IMG20210522163051

IMG20210522160015

IMG20210522160434

IMG20210522160445

IMG20210522160625

IMG20210522160855

IMG20210522161353

IMG20210522162139

IMG20210522162916

En revenant, j'ai pu découvrir la chambre réservée par mon Troll...

IMG20210522172128

IMG20210522172136

IMG20210522173113

Capture d’écran 2021-08-23 020830

Capture d’écran 2021-08-23 020805

 

Une vraie chambre princière ^^

IMG20210522172213

IMG20210522172236

Il s'agit d'une chambre au Petit Palais d'Aglaé. L'hôtel est situé dans un mas provençal réaménagé, à la décoration soignée.
Le personnel est très attentionné, extrêmement agréable (thumbs up pour le réceptionniste et le responsable du restaurant qui ont vraiment été au top). On s'est senti dorloté tout le long de notre séjour !
Nous avons profité aussi du spa en faisant une session de hammam en duo, encore une chouette surprise :-)

Je recommande ce bel hôtel, qui offre aussi un restaurant, où l'on mange très bien (type semi-gastronomique). Nous y avons dîné, et nous nous sommes régalé, autant des plats que de la vue donnant sur la vallée depuis une grande baie vitrée (désolée, pas de photos, à cause des autres clients qui étaient à proximité, par respect).

IMG20210522204858

IMG20210522205231

IMG20210522211306


Dessert pour une Hobbite, fromage pour un Troll

IMG20210522214736

IMG20210522214810

IMG20210522214818

Pour le petit-déjeûner, nous avons eu la possibilité de l'avoir en chambre. Une grande première pour nous !

IMG20210523091551

Après un copieux petit-déjeûner, nous avons pris la direction du village de Roussillon, réputé pour sa joliesse (méritée, comme pour Gordes), et ses carrières d'ocre visitables, connues sous le nom de Sentier des Ocres

IMG20210523122109

IMG20210523133007
IMG20210523124314

IMG20210523122313

IMG20210523122948

IMG20210523123229

IMG20210523123646

 

De magnifiques paysages de la nature, comme on n'en voit pas tous les jours !

IMG20210523123942

IMG20210523125721

 

IMG20210523130012

 

IMG20210523130421
Oui, c'est un arbre... Nous y avons vu une bouche pleine de dents ^^"

 

IMG20210523130926

 

IMG20210523131210

IMG20210523132455

IMG20210523132500

IMG20210523132613

L'après-midi, nous sommes restés dans la même thématique en visitant ce qui est surnommé le Colorado provençal (site officiel et Wikipédia)

Pour le Colorado provençal, il existe deux parcours. Nous avons pris le plus court, celui nommé "Circuit du Sahara", par prudence, ayant le voyage de retour à effectuer. Rien qu'avec ce circuit, nous en avons eu plein les mirettes, comme vous allez le constater !

IMG20210523144904 - Copie

IMG20210523145138 - Copie

IMG20210523145229 - Copie

IMG20210523145321 - Copie

Eh oui ! Nous sommes pourtant en France !
La photo ne rend pas justice au côté impressionnant et aux couleurs des lieux, aux différents contrastes du paysage...

IMG20210523145537 - Copie

IMG20210523145551 - Copie

IMG20210523145643 - Copie

IMG20210523145710 - Copie

IMG20210523145848 - Copie

IMG20210523145910 - Copie

 

 

IMG20210523145932 - Copie

 

IMG20210523150616 - Copie

 

IMG20210523151118 - Copie

 

IMG20210523151139 - Copie

 

IMG20210523151348 - Copie

 

IMG20210523151352 - Copie

 

IMG20210523151631 - Copie

 

IMG20210523151638 - Copie

 

IMG20210523152854 - Copie

 

IMG20210523153138 - Copie

 

IMG20210523153203 - Copie

 

IMG20210523153227 - Copie

 

IMG20210523153242 - Copie

 

IMG20210523153253 - Copie

 

IMG20210523153302

 

Voilà, c'est la fin du voyage (et de cet article), un voyage attendu avec impatience durant des mois xD

En effet, mon homme me l'avait offert pour mon anniversaire en octobre, et devait avoir lieu en novembre 2020. 

Il a fallu attendre deux confinements et la réouverture progressive des lieux touristiques et autres hôtels pour pouvoir s'y rendre en mai 2021.

Cela valait l'attente, car ce fut un magnifique week-end ensemble, dépaysant et par moment cocooning. Nous en avions bien besoin pour nous ressourcer !
Merci à mon Troll pour ce week-end magique que je ne suis pas prête d'oublier <3


07 mai 2021

Quesadilla de Faucheur

Après plusieurs semaines d'absence, revoici une petite recette, facile, rapide, goûteuse, qui fait voyager. Vu le contexte actuel, je crois que ça fait du bien au moral.

Pour ma part, n'étant pas familière de la cuisine, tex-mex, ou mexicaine, c'est une première ! C'était avec un brin d'appréhension que je l'ai réalisé, ayant pour vocation de sustanter mon Troll, avec une variété culinaire qu'il apprécie, tout en offrant un clin d'oeil à un jeu auquel il joue régulièrement moi aussi, mais je ne suis pas experte en la matière

IMG20210505191446

On va recontextuer ^^

Mon Troll joue régulièrement au jeu Overwatch (petit topo par ici pour les curieux).
J'en ai entendu parlé depuis pas mal de temps, et j'ai fini par regarder comment ça se jouait, faut pas être fermée d'esprit ^^
Résultat, je m'y suis mise aussi, et bien que grande débutante, et pas très dégourdie, soyons honnête, j'aime beaucoup le jeu ^^ C'est génial pour décompresser après une nuit pourrie au travail en attendant de repousser de la fonte à la salle de sport

IMG20210507135657

J'étais déjà tombé sur le livre officiel de recettes inspirés du jeu, il y a bien des mois en arrière, et là, je me suis dit que ça serait notre livre de recettes de geek de couple.

La recette est dédiée au personnage Faucheur. Si vous voulez en savoir plus, et vous spoiler vous pourrez pas dire que j'ai pas prévenu, c'est par là que ça raconte des tas de choses sur cet inquiétant personnage...

J'avais envie de lui faire plaisir (et à moi aussi, parce que je reste une Hobbite), sans me lancer dans quelque chose de compliqué, tout en sortant un peu de ma zone de confort (aka la cuisine japonaise, par exemple).

IMG20210505191603

A première vue, on se dit que ça fait pas tant que ça à manger, mais c'est assez copieux entre les haricots et les oeufs, ça cale pas mal. On avait ça en apéro dinatoire, avec quelques bricoles à côté, on a peiné à finir xD 

Trève de blabla, vous êtes là pour la recette !

Pour une quesadilla (une personne donc, chez nous, on a doublé par conséquent les proportions, donc sur les photos, il y a deux portions) :

  • 2 oeufs
  • de la sauce pimentée (tabasco de piment chiplotle dans mon cas)
  • 30 g de haricots rouges, cuits, égouttés 
  • 30 g de beurre doux 
  • 2 tortillas de blé de 20 cm de diamètre (j'ai pas mesuré, on a pris des tortillas blé/maïs, par goût, le format de base dans notre supermarché)
  • 50 g de cheddar râpé (cheddar mature)
  • 1/2 avocat coupé en dés 
  • 1 cuillère à soupe d'oignons verts émincés (j'en ai toujours au congélateur, déjà émincé, très utile pour une soupe miso express par exemple)
  • 1 cuillère à soupe de coriandre hachée (pareil, dans le congélateur, c'est toujours utile)
  • Sel, poivre, à votre convenance

Battez dans un saladier les oeufs avec la sauce pimentée, sel et poivre, ajoutez les haricots.
Faites fondre le beurre dans une poêle à feu moyen, puis ajoutez la préparation oeufs/haricots et faites cuire sans cesser de remuer environ 2 minutes à feu doux, jusqu'à ce que les oeufs soient cuits mais encore un peu coulants (la cuisson se poursuivra plus loin dans la recette, à l'assemblage), un peu comme pour faire des oeufs brouillés. Réservez.

Dans une poêle propre, faites chauffer une tortilla, à feu moyen (je conseille doux, parce que ça peut aller vite, j'ai failli cramer la première ^^"). Recouvrez-la de cheddar râpé.
Quand le cheddar est fondu, répartissez uniformément le mélange oeufs/haricots, parsemez des dés d'avocat, d'oignons verts et de coriandre, puis saupoudrez du reste de cheddar râpé. Recouvrez de la seconde tortilla en appuyant légèrement.

Poursuivez la cuisson à feu doux environ une minute de chaque côté, jusqu'à ce que les deux faces soient dorées et croustillantes.

Posez sur une planche et coupez en triangle.


Remarques a posteriori :

  • La prochaine fois, on mettra 50 grammes de haricots rouges par personne. On a trouvé que pour mieux sentir le goût, ça mériterait 50 grammes.
  • Je n'ai mis que 20 grammes de beurre demi-sel pour la cuisson, et c'était plus que suffisant.
  • Pour l'avocat, notre avocat n'était pas énorme, et pourtant une fois dedans, ça faisait beaucoup, ça débordait un peu... Conseil du Troll : choisissez un avocat bien mûr, écrasez-le, et répartissez une moitié, ou moins selon votre goût, ce sera bien plus facile pour la manipulation et le goût.
  • Je n'ai mis qu'une cuillère à café de coriandre, et pourtant on aime ça, parce que davantage, ça allait trop prendre le dessus des autres ingrédients. Et on a clairement bien fait, je trouve.
  • Pour retourner la quesadilla sans voir tout se faire la malle, utilisez la technique qu'on emploie pour la tortilla espagnole. Une fois la première face cuite convenablement, posez une assiette pour recouvrir le tout, retournez de façon à ce que la quesadilla se retrouve dans l'assiette, puis faites délicatement glisser de nouveau dans la poêle pour cuire l'autre face. Et si ça ne vous semble pas assez clair, démonstration en images ! Mon assiette est un peu plus petite que mon diamètre de poêle, et je trouve que c'était bien adapté pour retourner la quesadilla.

Vous pouvez varier les plaisirs en ajoutant du chorizo, du paprika doux fumé, etc. La recette est modulable.

IMG20210505191514

Bon appétit ! Et arrêtez de tirer sur ce pauvre Winston après avoir mangé vos quesadillas, on vous a vu ! ;p

Posté par HecateLomewen à 18:55 - Cuisine - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

26 février 2021

Test de thé #96 : Choco-noisette de David's Tea, un thé pour les écureuils !

Bon, voilà le thé et moi, c'est fini... 

Naaaaan, mais je plaisante !
Vous y avez cru vous ? Vraiment ?
C'est vrai que ça fait au moins 4 millénaires années que je n'ai pas fait un article décent sur le thé... Mea maxima culpa...

Aujourd'hui, on répare ça ! Et pour me faire pardonner, je vous emmène avec moi Outre-Atlantique ! Quoi, comment ça, « c'est pas Covid ! » ? Mais virtuellement, je vous rassure ! Point de risque d'attraper une vilaine bêbête en lisant cet article, ou tout autre parasite que vous pourriez rencontrer dans en vous baignant dans le Marais des Morts, ou en vadrouillant dans la Forêt de Grand-Peur... Ici il n'y a qu'une gentille Hobbite qui vous sert une bonne tasse de thé ^^ Et si vous êtes très gentils, peut-être qu'un Troll ne vous mangera pas en ragoût vous laissera quelques gâteaux ;-)

L'histoire de la découverte de ce thé se passe par les méandres de la Toile, à la recherche de quelques boissons fabuleuses à échanger avec avec la dompteuse de dragons Rachel, habitant la Belle Province (alias le Québec) à l'automne précédent. Il fallait faire entre autres un ravitaillement de thé à la tarte à la citrouille alors que le farfadet s'esquive de l'échoppe.

Voici le fruit de la cueillette de dame Rachel à mon intention ! Une belle récolte de feuilles à infuser, avec des douceurs en surprise <3 (que je n'ai toujours pas englouti, attendant patiemment la venue de mon Troll charmant... Oui, vous pouvez dire que j'ai le sens du sacrifice, car pour une Hobbite, c'est difficile de résister à la tentation ^^ »

IMG_20210223_150747_720


-Ma gourmandise- Mon dévolu s'est porté aussi sur ce thé aux parfums alléchants.

 

IMG20210226153233

Voici ce qu'en dit l'échoppe des thés de Sire David :

« Roulements de tambour... Dire que nous débordons d'enthousiasme pour ce nouveau thé serait faible. Fruit d'un véritable travail d'artisan s'étant étalé sur six ans, le mélange Choco-noisette est le résultat de notre implacable volonté de reproduire cette saveur. Imaginez du cacao riche et fondant qui se marie au réconfort des noisettes grillées dans un pu'erh soyeux et gourmand – et il est encore plus délicieux en latte.
Pourquoi il est épatant :

- Ce thé aux noisettes et chocolat est le résultat de six années d'essais et erreurs.

- Nous vous recommandons grandement de l'essayer en thé latte.

- La tartinade de noisettes que nous connaissons tous était inspirée de la Gianduja, un bonbon aux noisettes et au chocolat originaire de l'Italie. »

Il est composé de thé pu'erh, Pommes, Écorces de cacao, arôme artificiel de chocolat aux noisettes, chocolat (sucre, pâte de cacao, poudre de cacao à teneur réduite en matière grasse, beurre de cacao, lécithine de tournesol), morceaux de nougatine (sucre, noisettes), Morceaux de cacao, noisettes, extrait de stévia.

Pour les cancres du fond de la classe (oui, oui, je vous vois, en train d'essayer de vous faire oublier près du radiateur, à regarder par la fenêtre!), je rappelle que le thé Puerh est un thé fermenté. Il en existe deux sortes : le shu puerh et le sheng puerh. En simplifiant, le shu puerh (« cuit ») est fermenté sur une base de thé noir (appelé thé rouge en Chine, le thé noir y étant le Puerh en vérité) et le sheng puerh (« cru ») sur une base de thé vert. Pour les aventuriers les plus courageux, maître Wikipédia vous renseigne très bien par . Vous aurez de quoi lire pour briller ensuite à un dîner en compagnie d'Elrond-Semi-Elfe ^^ 

Revenons-en à ce fameux breuvage venu des contrées lointaines et froides...

A l'ouverture du paquet, à sec, je sens une odeur très agréable, sucrée, mais qui pourrait être écoeurante car un peu forte.

 

IMG20210226154648


J'y détecte des notes de noisettes sucrées voire vanillées (nougatine), celle du chocolat/cacao est peu présente à sec

Je note l'absence d'odeur caractéristique du Puer, dominé par l'aromatisation « noisette » très sucrée voire écoeurante.
il me rappelle un peu le thé du Loup de Theodor (de mes souvenirs, que j'avais beaucoup aimé via une box Envouthé, et que j'avais acheté par 100 g par la suite).

 Visuellement, on voit le thé Puerh, des éclats de noisettes, des copeaux de cacao, des pépites de chocolat, des morceaux de nougatine.

 Comme préconisé par David's Tea, je l'ai laissé infusé 4 minutes (même si spontanément, j'aurais laissé davantage vu que c'est un Shu Puerh...)

 En tasse, une fois infusé, chaud, l'odeur du chocolat et du cacao sont davantage dominantes, ainsi que le côté noisette sucrée, nougatine très certainement. Là encore, je ne perçois pas l'odeur caractéristique du Puerh, dominée par l'aromatisation.

La robe est orange clair, non trouble. Une fois la tasse finie, il y a un petit dépôt au fond de la tasse, très fin.

 

IMG20210226162348

En bouche, bien chaud, je sens directement le sucré, puis la noisette en avalant. Le liquide laisse un petit côté soyeux, le thé n'est pas astringeant du tout.

En refroidissant, l'odeur sucrée de nougatine est encore plus importante, et au goût, c'est là où j'ai davantage senti le (discret) chocolat.

Une fois cette seconde tasse terminée, l'odeur restant dedans est très gourmande, réconfortante, avec l'odeur du chocolat plus intense en plus de la nougatine, et en arrière-bouche je perçois clairement la noisette légèrement toastée.

 Ma théière, sans filtre, ayant encore du thé encore en train d'infusion lors de la consommation de la première tasse, l'infusion s'est poursuivie, montant le temps total d'infusion à 10 minutes environ (pour un Puerh, ça paaaaaaaasse large!).

IMG20210226163705

IMG20210226163711

L'avantage du Shu Puerh, c'est qu'il peut être sur-infusé sans devenir amer, ce qui en fait un thé parfait pour les têtes de linotte comme moi.
L'aromatisation de cette seconde tasse est plus intense, le cacao se mêlant davantage à la nougatine, autant en basse qu'en bouche.
Naturellement, la liqueur est plus foncée.

IMG20210226163722

Quel que soit le temps d'infusion, je n'ai pas perçu le goût caractéristique du Puerh, qui n'est là que comme support à l'aromatisation. L'avantage de ce thé peu/pas astringeant, contrairement au thé noir, c'est qu'il ne vient pas apporter d'amertume à la liqueur.
Il supporte plutôt bien une seconde infusion, les parfums seront un peu atténués, mais seront toujours présents, mais le côté réellement sucré aurait majoritaire disparu, ce qui n'est pas très gênant malgré tout.
 

En conclusion ?
C'est un thé très gourmand, sucré, accessible aux novices, qui plaira à beaucoup de personnes aimant les thés gourmands. Notez néanmoins que la noisette/nougatine est bien plus présente (pour mes papilles) que le chocolat/cacao. C'est peut-être pas plus mal, rendant ainsi ce thé moins écoeurant.

IMG20210226155019

C'est une assez bonne surprise, et je regrette presque d'en avoir pris qu'un sachet de 50 grammes.
S'il me restait du Thé du Loup, j'aurais aimé faire un match entre les deux, comme je l'avais fait pour des thés au Yuzu (d'ailleurs, j'en connais un 4ème depuis, avec celui de Lupicia)

Pour les curieux, mon service à thé utilisé est un égoïste (petit nom donné à ce type de théière et tasse, pour une personne) est de la marque Goebel, reprenant en rouge le motif du tableau aux amandiers de Vincent Van Gogh.

Je l'ai acheté chez Côté Nature pour les Chambériens (et voisins). Cette boutique fait de nombreux articles naturels (cosmétiques, encens, etc), mais aussi du thé Mariage Frères et de magnifiques mugs et services de thé dont les marques Goebel et Dunoon.
Sinon, je vois qu'il se retrouve ici, avec d'autres tasses et mugs de toute beauté ^^ (Ne pas prendre les tasses « Nuit étoilée »... Argl... Que c'est joli...)

IMG20210226155101

IMG20210226155210

 

Posté par HecateLomewen à 18:43 - Le thé sous tous ses parfums - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

17 décembre 2020

Petites barquettes à la confiture

Oula amis aventuriers (ou pas) !

Cette fois, c'est une recette pour les becs sucrés que je vais vous transmettre. Ou tout simplement pour celles et ceux aimant une petite touche de douceur à la fin d'un repas, ou pour un goûter.

Ce sont des biscuits qui fleurent bon les souvenirs d'enfance, sauf que là, ce sera fait avec vos petites mimines et avec de la confiture/pâte à tartiner/crème de marron/chocolat, bref avec ce que vous aimez, ou avez sous le coude.

C'est un enchantement réalisé pendant ce second confinement, donc le Troll fut premier cobaye goûteur. Comme il ne s'est pas figé en pierre et a liquidé le stock (je l'ai un peu aidé, soyons honnêtes...), j'en conclus que cela fut goûteux et plaisant.
Je tiens à noter que le Troll fut embauché pour réalisé la pâte et a géré comme un chef digne de Cyril Lignac
<3 (promis, la recette est garantie sans morve de Troll ou poudre d'excréments d'écureuil ^^)

La recette est extraite d'un ouvrage rassemblant des recettes de douceurs dont les originaux sont vendus dans les rayons de supermarchés, avec une composition plus ou moins saines... L'ouvrage propose leurs versions faites maison, simples, sans conservateurs, agents de texture, etc. Bref, une version faite maison ^^

Je vous noterai en fin d'article quelques commentaires pour améliorer le rendu que nous avons eu. Je n'ai pas encore testé ces améliorations, mais lisez jusqu'au bout avant de saisir votre spatule et votre chaudron ^^

IMG20201202183208

 

Pour 18 barquettes (une fournée et demie en gros, avec mon moule, référence plus bas) :
Pour les biscuits :

  • 4 oeufs
  • 100 grammes de sucre
  • 100 grammes de farine
  • 2 càs de lait
  • Une pincée de sel


Pour la garniture à la confiture :

  • 140 grammes de confiture (gelée de mûre chez nous)
  • 1 gramme d'agar agar soit environ une 1/2 cuillère à café rase (vendu en magasin d'alimentation biologique et de plus en plus en supermarché)

Préchauffer le four à 180°C/thermostat 6.
Séparer les blancs des jaunes des oeufs.
Battre les jaunes avec le sucre jusqu'à blanchiment, puis incorporer petit à petit la farine et le lait.
Battre les blancs des oeufs en neige avec la pincée de sel. Les incorporer en plusieurs fois, avec délicatesse à la préparation précédente.
Remplir les empreintes des moules presque jusqu'en haut, les faire cuire environ 10 minutes (selon la taille des empreintes, ça peut varier de quelques minutes).
A la sortie du four, creuser le milieu des barquettes avec un outil de fonçage ou manche d'un couteau ou d'une cuillère (selon les outils présents dans votre antre ^^)
Laisser refroidir quelques minutes puis démouler, laisser refroidir complètement sur une grille.

Dans une petite casserole, mettre la confiture, l'agar agar et 7 càs d'eau. Porter à ébullition et maintenir à petite ébullition durant 2 minutes (l'agar agar a besoin de bouillir au moins une minute pour développer son pouvoir gélifiant). Laisser tiédir le mélange, et remplir le creux des barquettes avant que le liquide ne se solidifie trop.

Laisser refroidir complètement au moins une heure, pour que l'agar agar ait pris complètement.


Petits ajustements suite à mon expérience... :

J'ai rempli les barquettes alors qu'elles étaient encore chaudes (au mieux tièdes) avec le coeur à la confiture très chaud. Je pense que cela explique que la génoise était mollassonne. C'était bon, mais je pense qu'elle serait moins molle si l'on remplit une fois froides, avec du sirop tout juste tiède (pour qu'il soit encore liquide sans être très chaud pour autant).

La recette ci-dessus tient compte des ajustements, pour que vous les réussissiez encore mieux que moi
;-)

J'ai utilisé un moule Demarle pour les faire, avec un accessoire assorti, outil de fonçage, pour "creuser" les barquettes, vous pouvez utiliser un moule à madeleines et creuser avec le manche d'un couteau ou cuillère. 
Mes barquettes sont de mémoire plus grandes que celles vendues en supermarché. Selon votre moule, le nombre ne sera donc pas le même, sans doute serait-ce 2 fournées pour vous aussi qu'il faudra cuire, au regard du nombre d'empreinte et taille des moules habituels.

PS : Article NON sponsorisé, j'ai juste indiqué les outils utilisés, achetés il y a des années avec mes deniers personnels. Après si l'entreprise Guy Demarle veut m'offrir quelques moules à tester, je ne dis pas non ;p (parce que c'est du super matos, onéreux, mais excellent)

Posté par HecateLomewen à 07:28 - Cuisine - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 décembre 2020

Tatin de betterave au fromage de chèvre

" La betterave, mais c'est pas bon !"
Oui, je me figure déjà votre nez froncé derrière votre écran à la mention de ce pauvre légume mal aimé ! (par moi la première, j'avoue !)

Eh bien, j'ai une bonne nouvelle, avec cette recette, vous pourrez aimé la betterave au moins une fois dans votre vie ! Oui, oui, rien que ça !

Cette histoire commence par l'exploration d'un blog que je connais depuis un moment, celle de Miette suite à avoir eu l'idée de rejetter un oeil sur mon Instagram et voir ces fabuleuses photos. L'auteure du blog est aussi celui que je consultais en amont, Papilles et Pupilles, qui est une mine d'or même pour les non-Hobbits ^^
Voilà que je retombe sur le blog et en particulier sur cet article, et de me dire que l'ouvrage noté irait très bien dans ma bibliothèque de Hobbite...

Une fois le livre en mains, je regarde ce qui change et ce qui n'est pas trop compliqué à faire, ni pour un nombre de convives digne d'une tablée de Nains avant d'aller reconquérir Erebor...

IMG20201125145540

La recette sus-nommée attire mon attention et je me dis que je vais profiter de la présence d'un cobaye de mon Troll pour déguster un plat qui sorte de l'ordinaire.

IMG20201125145602

 Une fois attablés, goûtant avec suspiçion, nous fûmes fort agréablement surpris !

Le côté sucré de la betterave est merveilleux avec le chèvre (il est vrai que chèvre-miel ou chèvre-figue sont des associations qui fonctionnent très bien), le côté terreux qu'on reproche souvent à ce malheureux légume n'est pas présent. L'ail, le vinaigre balsamique et les herbes de Provence relèvent le tout très bien, harmonieusement. Servie avec de la roquette (de mon balcon), c'était un repas fort goûteux et agréable, assez léger. Je pense que froid, en second service, selon doit être agréable pour la saison estivale.

Une surprise culinaire qui nous a ravi et qui reviendra dans l'Arbre, même en version "de tête", car la recette est somme toute simple, surtout lorsqu'on l'a déjà réalisée une fois.

IMG20201125130806

 Je vous mets ma version, ayant revu quelques menus détails au regard de mon garde-manger. 

Pour 4 convives :

  • 500 grammes de betteraves cuites émincées (dans mon magasin bio, ils vendent pile 500 g sous-vide ^^)
  • 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
  • 1 cuillère à soupe d'herbes de Provence (ou de thym)
  • 2 càs de vinaigre balsamique
  • 3 gousses d'ail hachées
  • 250 g de pâte feuilletée bien froide (ici, un rouleau tout prêt, mais je pense qu'avec la recette de Grenadine, ce serait encore plus une tuerie)
  • 125 grammes de fromage de chèvre (en bûche dans mon cas)
  • Farine pour le plan de travail
  • Thym ou ciboulette pour décorer (facultatif)

Préchauffer le four à 200°C/th.6-7 (je conseille th.6 pour ne pas brûler la cuisson de la pâte).

Verser l'huile d'olive dans une poêle (diamètre 24 centimètres) pouvant aller au four, mettre sur feu moyen et y faire revenir l'ail et les herbes de Provence en ne faisant pas brûler.

Déglacer au vinaigre, réduire le feu et faire mijoter une à deux mintutes jusqu'à ce que cela devient sirupeux.

Sortir la poêle du feu et y déposer de façon esthétique les lamelles de betteraves (puisque ce sera ce qui sera au-dessus à la fin, autant que ce soit joli ^^).

IMG20201125115944

Remettre sur le feu pour 4 à 5 minutes, arrêter quand cela commence à brunir.

Si vous utilisez une pâte feuilletée maison, abaissez-la jusqu'à ce que son diamètre soit d'environ un à deux centimètres plus large que votre poêle. Pour la pâte feuilletée toute prête, découper le surplus sur les côtés jusqu'à ce qu'il ne reste qu'un à deux centimètres plus large que votre poêle. 
Déposer le rond de pâte sur la poêle et faire en sorte de rentrer les bords entre la poêle et les betteraves, à l'aide d'une petite cuisine (merci la combine de Pascale Weeks, sur une recette de tarte tatin classique). 

Enfourner la poêle 15 à 20 minutes, jusqu'à ce que la pâte soit gonflée et dorée.

IMG20201125125110

Renverser la tarte dans une grande assiette, déposer les rondelles de chèvre sur le dessus (elles vont fondre un peu, c'est bô <3), parsemer de thym/ciboulette/herbes de Provence (à votre appréciation).

IMG20201125125419

IMG20201125125737

 Régalez-vous !

Ici, c'est validé, et ce sera réitéré avec plaisir :-)


06 novembre 2020

Savoureux ragoût de champignons, façon hobbite (recette inspirée du MMORPG Lord of The Rings Online)

*Entrouvre la porte avec discrétion*
Bonjour, bonjour... Ah, vous êtes toujours là ?!
Eh bien ma foi, si vous êtes là, on va vous partager un petit plat dans mon Trou de Hobbite Arbre. Accompagné d'une bonne tasse de thé, cela va sans dire ! 
IMG20201106123648

 

Bon, en "geek", j'ai quelques jeux que j'aime particulièrement. Lord of the Rings Online est l'un d'entre eux (je conseille aussi fortement Divinity Original Sin 2 et sa musique sublime ^^).
Il existe comme dans de nombreux MMO, des événements récurrents d'année en année, qu'on nomme festivals à Lotro. Le festival des Fermiers, se déroulant à Lézeau (en Comté), en fait partie. Pendant ce festival, de nobles aventuriers (nous autres, joueurs) aidons de braves Hobbits à diverses tâches agricoles ou marchandes. L'une des quêtes est de récupérer la recette d'un savoureux ragoût de champignons dont les ingrédients sont aussi à rassembler (boeuf, eau, carotte, bacon, champignons). Cela fait des années que je me dis que ça doit être pas mauvais, qu'il faut tenter... 
A avoir un Troll qui squatte mon Arbre actuellement, en ces temps de confinement, qui connaît aussi le jeu pour s'y connecter aussi, je me suis dit que ce serait un chouette clin d'oeil à tenter...

La liste des courses, les proportions étant sorties spontanément dans mon carnet de voyage (autrement dit ma tête), les proportions sont le fruit de ma réflexion personnelle et peuvent être ajoutées à votre convenance... Néanmoins comme c'est un ragoût de champignons, il m'a semblé indispensable que leur proportion soit importante, à savoir la même quantité que la totalité des autres ingrédients, d'autant que les champignons réduisent de façon très importante à la cuisson.

Voici la formule magique pour ravir les papilles d'environ 4 Hobbits, ayant moins d'appétit que Merry et Pippin néanmoins. Ou si ce sont eux, c'est plutôt pour 3 Hobbits, ou 3 Nains. 

- 2 oignons jaunes
- un ou deux pions d'ail
- 2 carottes moyennes
- 300 g de poitrine de porc fumée
- 500 g de boeuf (paleron, qui ne fut tendre et juteux, je recommande donc particulièrement ce type de morceau fait pour mijoter)
- 900 g de champignons (700 g de champignons de Paris, 250 g de pleurotes, 50 g de girolles, quelques trompettes de mort séchées émiettées, environ)
- quelques cuillères d'huile (olive ici),
- quelques bonnes noisettes de beurre (demi-sel ici)
- sel, poivre, cumin
- plusieurs brins de persil (plat ou frisé, comme vous aimez !) hachés
- eau (ou bouillon de légumes, 20 cl ? je ne sais pas, j'ai utilisé de l'eau que j'ai mis "au pif)

En plus de la recette du jeu, accompagnement possible à votre discrétion : pommes de terre dorées de la Comté (à cuire en ce cas, soit dans le ragoût comme indiqué dans la recette, soit à part en robe des champs ou à la vapeur ; je conseille dans le ragoût car elles vont fondre un peu et donneront du liant au jus qui se transformera en sauce un peu moins liquide), rubans de pâtes du Gondor (ici, tagliatelles fraîches), etc.

Eplucher les oignons et les émincer. Couper la poitrine fumée en morceaux (larges comme 3 ou 4 fois des lardons industriels, voire plus gros, ça donne un côté rustique ^^). Dans un faitout, mettre une cuillère à soupe d'huile et une noisette de beurre à fondre, y mettre les oignons et les lardons, pour les faire revenir.

Pendant ce temps (en touillant régulièrement les oignons), éplucher et couper en fines rondelles les carottes, que vous rajouterez aux oignons. Si vous choisissez en accompagnement des pommes de terre, épluchez-les, coupez-les en gros cubes, et les ajouter.
Faire cuire un moment pour que ce soit un peu doré, en remuant régulièrement.
Durant ce temps, couper la viande en gros cubes (4 ou 5 centimètres de large, ça va réduire).
Réserver dans un plat ce que vous avez déjà fait rôtir.
Dans le faitout déjà utilisé, remettre une cuillère à soupe d'huile et une noisette de beurre à fondre, et y faire dorer sur toutes les faces les cubes de viande. Réserver.
Laver les champignons. Selon leur taille, vous pouvez les couper. J'ai coupé les champignons de Paris en quatre (côté visuel rustique mettant à l'honneur les champignons qui sont les vedettes de ce plat !), laissé les girolles entières et les pleurotes (pas trop grosses) aussi. Remettre une cuillère à soupe d'huile et une noisette de beurre à fondre dans le faitout et faire revenir les champignons ainsi qu'un ou deux pions d'ail émincés (à votre préférence sur la quantité d'ail).

Remettre dans le faitout les ingrédients précédemment réservés, mélanger ensemble puis couvrir d'eau à hauteur (ou de bouillon de légumes).
Rectifier l'assaisonnement, avec sel, poivre, voire cumin (ça va bien avec le boeuf et le porc, mais tâchez d'avoir la main légère ici ; j'en ai mis qu'une pincée), ainsi que le persil.
Laisser mijoter le tout au moins 30 minutes (bien que je pense qu'une heure, ce serait encore mieux pour une viande encore plus tendre et fondante, mais 30 minutes ont largement suffi ici).

Servir fumant dans de grands bols ou des assiettes creuses. Avec tagliatelles (en dessous, ici), ou les pommes de terre que vous aurez fait cuire dans le ragoût lui-même.

IMG20201106123547

Bon appétit !

26 juillet 2017

Taiyaki : la Dory japonaise !

Oui, oui, cela fait une éternité que je n'ai pas publié...
Comment dire, cela a été compliqué dans ma vie, et ma vie sur la blogosphère et ailleurs en ont été impactées.
Rassurez-vous, tout va bien désormais !

Alors pour me faire pardonner, j'ai une recette qui sort des sentiers battus !

 

 


J'ai depuis quelques temps une nouvel habitant dans mon Arbre ! Un poisson, enfin deux demis poissons !

20170726_110548

 

Les Taiyaki...
Cela fait longtemps que j'avais envie de tester cette recette, mais sans moule, difficile...

Or par hasard, en mai, alors que j'allais à une exposition sur le Japon, il y avait un stand, et ils vendaient même les moules ! 
Et hop ! 

Bon, il a fallu un déménagement et autre pour que je sois motivée ^^"

Mais au fait, qu'est-ce que c'est le Taiyaki ? Réponse ci-dessous !

Retranscrit le plus souvent en たい焼き (littéralement “dorade cuite”), il est la plupart du temps fourré au Anko (餡子), la pâte de haricots rouges sucrés. On peut également trouver des Taiyaki au chocolat ou encore à la crème pâtissière, il existe même des versions salées (au fromage, au curry, à la viande…).

Le Taiyaki est fabriqué en utilisant la pâte à pancake ou à gaufres. La pâte est versée dans les deux parties d’un moule en forme de poisson. La garniture est ensuite mise d’un côté du moule, puis les deux parties sont refermées. Pour finir, il est cuit des deux côtés jusqu’à ce qu’il devienne doré.

Le Taiyaki se consomme généralement lors des festivals en été (Masturi / 祭), mais on peut bien évidemment en acheter toute l’année un peu partout, y compris dans certains combini. On trouve même des moules dans le commerce pour en faire directement chez soit.

Le premier Taiyaki a été cuit dans le magasin Naniwaya dans le quartier d’Azabu à Tokyo en 1909. La recette des Taiyakis est basée sur celle des Imagawayaki, un autre gâteau japonais dont l’origine remonte au XVIIIème siècle.

Il n’avait à l’origine pas de nom particulier et avait surtout la forme d’une tortue. Ce n’est qu’après avoir essuyé un échec cuisant que son créateur décide de leur donner la forme d’un poisson, qui, au Japon, a une image de luxe et est également un symbole de chance : la Dorade. Le succès fut au rendez-vous, et la boutique Naniwaya (qui existe toujours !) aurait vendu plus de 10 millions de Taiyakis depuis son ouverture. (Sources)

Alors j'ai pas pensé à faire des photos de mes créations... Bientôt ! Parce que je compte en refaire !
D'ailleurs je n'en ai pas fait beaucoup, parce que je voulais être sûre que la pâte fonctionne bien.
Maintenant que je sais que c'est bon, je vous la transmets !

Pour la pâte :
- 500 g de farine (j'ai pris de la T80, je n'ai que cela en ce moment)
- 1 sachet de levure
- 80 g de sucre
- 2 oeufs
- 40 g de beurre fondu demi-sel (vous pouvez prendre du doux, mais dans ce cas-là, pensez à rajouter une pincée de sel)
- 1/2 litre de lait (j'ai pris du lait végétal maison soja/amande/noisette)

Mélanger la farine, la levure, le sucre et le sel.
Ajouter rapidement le lait, mélanger jusqu'à avoir un résultat homogène.
Ajouter les oeufs, puis le beurre, en homogénéisant bien entre les ajouts.
C'est prêt ! On peut utiliser de suite, ou la mettre au réfrigérateur
(Froide, elle devient moins facile à travailler : expérience vécue... je recommande donc de l'utiliser rapidement à température ambiante. En tout cas, c'est ce que je ferai la prochaine prochaine fois)

Pour la garniture, vous avez le choix : anko, crème pâtissière, etc.
J'ai choisi le traditionnel anko, que j'ai fait moi-même.
Pour cela, j'ai cuit des azuki (trempés toute une nuit), égoutté, puis recuit un peu avec leur moitié de poids en sucre (donc si vous avez 200 g de azuki cuits, ajoutez 100 g de sucre), jusqu'à ce que le mélange ne soit pas trop humide/liquide, puis j'ai mixé.

Cuisson des Taiyaki :
Huilez légèrement (uniquement pour les premiers, après avec le beurre de la pâte y'a aucun problème si vous avez une poêle antiadhésive comme moi) une poêle à taiyaki et faites-la préchauffer à feu moyen. Versez une fine couche de pâte dans les deux poissons d'un côté de la poêle. Ajoutez une cuillérée de pâte d'azuki sucrés au centre de la pâte, puis ajoutez un peu de pâte par-dessus la pâte d'azuki afin de la recouvrir. Fermez la poêle à taiyaki.
Réduisez à feu doux et retournez la poêle toutes les deux minutes afin que les taiyaki soient cuits uniformément de chaque côté. Quand ils sont cuits, servez et dégustez.

Ne vous inquiétez pas si la pâte déborde un peu quand vous retournez la poêle à taiyaki. Vous pourrez facilement couper la pâte qui déborde quand les taiyaki seront cuits.

Alors, qui veut sa ration de Dory ?

 

Posté par HecateLomewen à 11:35 - Cuisine - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30 mai 2016

J'ai été tagguée par Emilie de Tea Cookie Pistache : Tea Tag !

Récemment Emilie du blog et de la chaîne Youtube Tea Cookie Pistache a lancé un tag sur le thé, qu'elle a créé.

Et elle a eu la gentillesse de me tagguer avec d'autres amateurs de thé :-)

Parmi eux : Un bouquin dans la tasse et Alex, que je suis régulièrement.

Comme Athénaïs d'Un bouquin dans la tasse, je vais faire une double version de ce tag : une ici (ci-dessous) et une en vidéo (ci-dessous aussi).

Les questions se retrouvent sur le blog d'Emilie.

8H, l’heure du petit-déjeuner ! Quel est ton premier thé pour bien commencer la journée ?

Alors en fait, j'ai plusieurs heures de réveil possible, même quand je travaille.
Mes horaires sont soit 6h30-14h soit 13h30-21h. Autant te dire que je ne me lève pas à la même heure...

Quand je commence à 6h30, je me lève à 5h15 en général. 
Mon choix va se porter vers des thés qui ne me donneront pas des haut-le-coeur plus tard. Je m'explique.
A 5h15, j'ai la tête dans le sable, mon estomac aussi. Si je bois des thés avec des aromatisations écoeurantes ou trop fortes, cela me provoque des nausées, par exemple avec des thés noirs corsés ou des thés aux fruits rouges. 
L'autre paramètre est si je déjeûne ou pas (souvent pas : pas faim, pas envie, pas le temps, etc). 
La saison joue aussi. Quand il a fait très chaud l'été 2015, j'ai bu du thé glacé...

Quand je travaille à 13h30, je me lève souvent vers 8h30 comme mon homme (qui commence à 9h en télétravail).
Ou parfois un peu avant, mais rarement avant 7h30.
Là ce sera l'envie du moment qui jouera, si j'ai reçu une commande ou des échantillons, etc.

Bref, je ne suis pas du tout fidèle à un thé comme certaines personnes.
Un jour ce sera du genmaïcha et le lendemain un Darjeeling si l'envie m'en prend.

10H, les saveurs de ton thé du matin te chatouille encore les papilles… l’avais-tu dégusté dans ta tasse/ton mug fétiche ? Montre moi !

Ma tasse préférée, je l'ai cassée et c'était une édition limitée, c'est en essayant de la retrouver sur Internet que je m'en suis rendue compte...
Heureusement, pour le blog j'avais fait qq photos.

IMAG1562 - Copie

IMAG1566

La suivante dans mes préférées, est encore entière. 
Ce n'est pas la tasse la plus belle, mais elle est drôle et pour moi est très symbolique.
Comme c'est ma tasse de travail, je vous montre une photo d'une neuve.

Source: Externe

Pour la voir sous toutes les coutures.

Elle peut contenir 50 cl de thé sans être à ras-bord ^_^
Je me la suis offerte quand j'ai eu mon diplôme infirmier en 2012. Je suis passée devant une boutique de ma ville et coup de coeur ! 
Depuis elle commence à être fissurée vers l'anse, mais c'est ma chouchoute. Tout le monde dans le service sait que c'est MA tasse, même les médecins LOL 

12H, ton ventre gargouille, le plat arrive ! Y a t’il un thé qui accompagne ton repas du midi ?

C'est rare que je boive du thé en mangeant.

Mais si c'est le cas, mon choix se portera sur du genmaïcha, hojicha voire un sencha.

13H, perdu(e) dans tes pensées, tu songes déjà à ton prochain achat-thé ! D’ailleurs, as-tu une marque préférée, et a contrario une marque qui t’insupporte ?

Mes maisons préférées : Lu Shan, Camellia Sinensis (Cananda) et le Palais des Thés. 

Celles que j'évite : Kusmi (le thé est pour moi médiocre au vu du prix, on paie que le packaging et l'effet de mode...), Dammann et Mariage Frères qui ne sont pas à mon goût. J'ai du mal avec les maisons de thés "à la française" en général.

J'ai trouvé un Mariage qui m'a plu : Christmas Pudding ! Mais à plus de 20€ la boîte de 90 g pour un thé noir parfumé, je l'ai acheté une fois, mais je ne le referai plus ! D'autres thés de Noël dans cette gamme me plaisait, mais le prix, no way ! A ce prix-là je m'offre un grand cru !

17H, It’s tea time ! Pour accompagner ton goûter, quel thé choisis-tu ? T’arrive t’il de le déguster glacé ?

Comme en général, le thé du goûter sera en fonction de l'envie du moment, de la météo, etc.
Mais je me tourne plus volontiers vers des thés gourmands et/ou fruités.

En ce moment, ce sont principalement des David's Tea (Canada) que je vais boire à ce moment-là.

Le thé glacé, je le bois volontiers à la belle saison, quand il fait chaud, à n'importe quel moment de la journée (au réveil, comme tardivement).

19H, oups, journée craquage ! Tu penses déjà à tes prochaines dégustations … d’ailleurs, as-tu un moment favoris pour boire le thé ?

Oui ! Très différent de ceux d'Emilie et d'Athénaïs.
Mon moment préféré, c'est quand je rentre du travail ! Surtout quand j'ai fini à plus de 21h et que j'ai eu une sale journée, c'est le moment qui me sert de sas de décompression !
Quand je finis à 14h, ça fonctionne aussi, même si je vais dans mon salon de thé préféré : aux Délices de Mademoizelle (avec en bonus un super cupcake).

21H, enfin la soirée ! Avant de t’installer confortablement devant un bon film, te prépares-tu un petit quelque chose à boire ? Dis-moi tout !

Nous regardons peu la télévision chez nous, nous sommes plutôt PC et geek !
Mais oui, dans la soirée il y a au moins une tasse bue ^_^

Dans mon cas, je suis sensible à la théine, en particulier si je dois me coucher/lever tôt... (pauvre de moi >_<)

Donc 2 cas de figures :
- je me couche tard (et me lève pas à des heures indécemment tôtives), là pas trop de soucis et j'opte en général pour un oolong (parce que je me méfie qd même un peu des thés trop théinés le soir). Nature ou parfumé, peu importe. Sachant que j'en ai davantage en version nature.
- je me couche/lève (trop) tôt et ce sera une infusion (snif...). Heureusement, un choix plus sympathique se développe depuis 2 ans en particulier avec le Palais des Thés, dont j'adore le Jardin Oriental. C'est aussi pour cette raison que j'aime beaucoup David's Tea qui a un grand choix d'infusions délicieuses et variées (mention spécial pour Promenade en traîneau de la collection d'hiver). 

Je n'aime pas trop le rooibos, j'en bois qu'occasionnellement. Le buveur (et amateur) de rooibos c'est monsieur (sinon j'en aurais plus chez moi depuis longtemps je pense...).

Pour la vidéo c'est ici :

Tagguée par Tea Cookie Pistache ! L'heure du thé !

Pour tagguer, vu que les personnes que je suis sur des chaînes "théinées" ont déjà fait (ou créé) ce tag, je vais tagguer des copines bloggueuses :
- Rachel du blog "Du thé... et un dragon !"
- Alain de "Savourer le Thé
- Julie des "Billets Bulles" (comment ça va par chez toi ? bisous à toi et Micka de Nico et moi)
- Morgane du blog Moon Oolong
- Alexandra de "Mon blog de thé" (quand tu auras un peu de temps, hein, on sait dans la TTA qu'avec Chakaï tu as pas mal de travail, surtout avec la semaine passée...)
-  Maryline du blog "Milune une vie de nounou", qui a aussi la chaîne Youtube "Milune Nounou"
- Grenadine de "J'ai testé un truc !", amatrice de théine aussi, ainsi que son premier goûteur Preums ^_^ (coucou et bisous à vous deux en passant, le ménestrel se joint à mes salutations)

Posté par HecateLomewen à 21:44 - Le thé sous tous ses parfums - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

14 mai 2016

Test de thé #95 : rooibos vert et nougat blanc de Vert-Tiges

Hop, ça fait un moment que je ne suis pas passée par ici.

Manque de temps, et soyons honnête, un grand manque de motivation (que ce soit les blogs et chaînes Youtube, tout confondu). Un peu de fatigue ne doit pas aider.

J'ai de quoi faire qq articles sous le coude (pour ici) et des vidéos à monter (surtout pour Le Grenier de Poppée et d'Aspasie), mais voilà l'envie n'y est pas toujours.

Mais je vais essayer au moins de remédier aux articles sur le thés, parce que c'est ce que j'aime le plus partager et qui me parle le plus.
Et que j'ai de quoi faire pas mal d'articles, même si je pense faire des articles de "thés groupés" par enseigne potentiellement.

Allez, assez de blabla et on rentre dans le sujet.

 

20160326_203501

Donc je vous propose un rooibos vert parfumé au nougat blanc.
Acheté chez Vert-Tiges, pour Monsieur qui est le buveur officiel de rooibos de la maisonnée.

Ca c'est sur le papier.

En réalité, c'est un rooibos vaguement sucré et "amandé".

20160325_083641

Monsieur dit que ça sent les pieds (!) et je ne le trouve pas transcendant.
Bref, je l'ai donné à ma cheffe qui est fan de rooibos. Si elle aime, tant mieux, sinon elle s'est départira...

C'est la seule grosse déception de ma commande Vert-Tiges.
Vu la grosseur de mon colis, c'est raisonnable (j'ai pris un nombre important d'échantillons, donc plein de découvertes).

Posté par HecateLomewen à 16:59 - Le thé sous tous ses parfums - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 avril 2016

Haul #2 : Vert-Tiges (article et vidéo)

Salut les théinés !
Je vous retrouve pour un deuxième déballage de thés, cette fois c'est la maison Vert-Tiges.

Vidéo non sponsorisée et sans partenariat, les thés ont été achetés de mon initiative (comme je l'explique dans la vidéo) et avec mon propre argent.

Je ferai des revues de chaque thé/infusion sur ce blog ;-)

 

20160324_105702

 

IMG_20160324_105601

 

 

IMG_20160324_105848

 

IMG_20160324_105812

 

20160324_105731

 

 

Haul thé #2 : Vert Tiges

- Thé noir parfumé « Fée Clochette »
- Thé noir parfumé « Thé au Chocolat »
- Thé vert japonais au riz soufflé « Matcha iri Genmaïcha »
- infusion « Harry's Cup »
- infusion « Scotland bio »
- rooibos vert « Nougat blanc »
- infusion Jolie Jolie
- infusion « limonade »
- infusion « Contes de Noël »
- thé noir « Concombre masqué »
- infusion « Financier de Central Park »
- maté vert « Super Tonic »
- infusion « Rhubarbe de Sibérie »
- infusion « Apaise l'âme » de Tiiz

Pour me suivre :

- Twitter : https://twitter.com/HecateLomewen
- instagram : https://www.instagram.com/hecatelomewen/

 

Posté par HecateLomewen à 16:41 - Le thé sous tous ses parfums - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,