"... Et on sera copains avec les oiseaux !"

Cosmétiques maison, jeu de rôle, métal, cuisine, lecture, culture japonaise, monde des geishas, couture, etc. Et pas de prise de tête si possible ^_^

26 juillet 2017

Taiyaki : la Dory japonaise !

Oui, oui, cela fait une éternité que je n'ai pas publié...
Comment dire, cela a été compliqué dans ma vie, et ma vie sur la blogosphère et ailleurs en ont été impactées.
Rassurez-vous, tout va bien désormais !

Alors pour me faire pardonner, j'ai une recette qui sort des sentiers battus !

 

 


J'ai depuis quelques temps une nouvel habitant dans mon Arbre ! Un poisson, enfin deux demis poissons !

20170726_110548

 

Les Taiyaki...
Cela fait longtemps que j'avais envie de tester cette recette, mais sans moule, difficile...

Or par hasard, en mai, alors que j'allais à une exposition sur le Japon, il y avait un stand, et ils vendaient même les moules ! 
Et hop ! 

Bon, il a fallu un déménagement et autre pour que je sois motivée ^^"

Mais au fait, qu'est-ce que c'est le Taiyaki ? Réponse ci-dessous !

Retranscrit le plus souvent en たい焼き (littéralement “dorade cuite”), il est la plupart du temps fourré au Anko (餡子), la pâte de haricots rouges sucrés. On peut également trouver des Taiyaki au chocolat ou encore à la crème pâtissière, il existe même des versions salées (au fromage, au curry, à la viande…).

Le Taiyaki est fabriqué en utilisant la pâte à pancake ou à gaufres. La pâte est versée dans les deux parties d’un moule en forme de poisson. La garniture est ensuite mise d’un côté du moule, puis les deux parties sont refermées. Pour finir, il est cuit des deux côtés jusqu’à ce qu’il devienne doré.

Le Taiyaki se consomme généralement lors des festivals en été (Masturi / 祭), mais on peut bien évidemment en acheter toute l’année un peu partout, y compris dans certains combini. On trouve même des moules dans le commerce pour en faire directement chez soit.

Le premier Taiyaki a été cuit dans le magasin Naniwaya dans le quartier d’Azabu à Tokyo en 1909. La recette des Taiyakis est basée sur celle des Imagawayaki, un autre gâteau japonais dont l’origine remonte au XVIIIème siècle.

Il n’avait à l’origine pas de nom particulier et avait surtout la forme d’une tortue. Ce n’est qu’après avoir essuyé un échec cuisant que son créateur décide de leur donner la forme d’un poisson, qui, au Japon, a une image de luxe et est également un symbole de chance : la Dorade. Le succès fut au rendez-vous, et la boutique Naniwaya (qui existe toujours !) aurait vendu plus de 10 millions de Taiyakis depuis son ouverture. (Sources)

Alors j'ai pas pensé à faire des photos de mes créations... Bientôt ! Parce que je compte en refaire !
D'ailleurs je n'en ai pas fait beaucoup, parce que je voulais être sûre que la pâte fonctionne bien.
Maintenant que je sais que c'est bon, je vous la transmets !

Pour la pâte :
- 500 g de farine (j'ai pris de la T80, je n'ai que cela en ce moment)
- 1 sachet de levure
- 80 g de sucre
- 2 oeufs
- 40 g de beurre fondu demi-sel (vous pouvez prendre du doux, mais dans ce cas-là, pensez à rajouter une pincée de sel)
- 1/2 litre de lait (j'ai pris du lait végétal maison soja/amande/noisette)

Mélanger la farine, la levure, le sucre et le sel.
Ajouter rapidement le lait, mélanger jusqu'à avoir un résultat homogène.
Ajouter les oeufs, puis le beurre, en homogénéisant bien entre les ajouts.
C'est prêt ! On peut utiliser de suite, ou la mettre au réfrigérateur
(Froide, elle devient moins facile à travailler : expérience vécue... je recommande donc de l'utiliser rapidement à température ambiante. En tout cas, c'est ce que je ferai la prochaine prochaine fois)

Pour la garniture, vous avez le choix : anko, crème pâtissière, etc.
J'ai choisi le traditionnel anko, que j'ai fait moi-même.
Pour cela, j'ai cuit des azuki (trempés toute une nuit), égoutté, puis recuit un peu avec leur moitié de poids en sucre (donc si vous avez 200 g de azuki cuits, ajoutez 100 g de sucre), jusqu'à ce que le mélange ne soit pas trop humide/liquide, puis j'ai mixé.

Cuisson des Taiyaki :
Huilez légèrement (uniquement pour les premiers, après avec le beurre de la pâte y'a aucun problème si vous avez une poêle antiadhésive comme moi) une poêle à taiyaki et faites-la préchauffer à feu moyen. Versez une fine couche de pâte dans les deux poissons d'un côté de la poêle. Ajoutez une cuillérée de pâte d'azuki sucrés au centre de la pâte, puis ajoutez un peu de pâte par-dessus la pâte d'azuki afin de la recouvrir. Fermez la poêle à taiyaki.
Réduisez à feu doux et retournez la poêle toutes les deux minutes afin que les taiyaki soient cuits uniformément de chaque côté. Quand ils sont cuits, servez et dégustez.

Ne vous inquiétez pas si la pâte déborde un peu quand vous retournez la poêle à taiyaki. Vous pourrez facilement couper la pâte qui déborde quand les taiyaki seront cuits.

Alors, qui veut sa ration de Dory ?

 

Posté par HecateLomewen à 11:35 - Cuisine - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire